Quelques conseils afin d’arriver à l’établissement de saines limites.

bitmoji-20190615060218.png

Bonjour tout le monde!

Je suis heureuse de vous écrire à partir de Bukavu où je profite de passer des moments agréables avec les membres de ma famille ainsi que mes amis. Nous avons tous besoin des moments et des personnes pareils dans notre vie afin de nous ressourcer.

Si vous vous rappelez bien du dernier article que j’avais publié. Il concernait l’amour et le fait de savoir être au service des autres. Je viens de réaliser que je n’ai jamais parlé de comment contruire les bornes, définir et maintenir les limites ainsi que les barrières dans la façon dont nous nous entretenons en général avec les gens qui nous entourent. Je crois que c’est un sujet qui mérite aussi d’être abordé. Car c’est l’une de différentes façons de prendre soin de notre santé mentale et de la protéger. Il ne suffit pas simplement d’être un bon ami pour prendre soin de soi et des autres. Mais il faut en même temps savoir comment continuer à protéger son bien-être mental sans laisser son espace et sa vie privée envahis. On ne peut pas se mettre au service des autres sans définir clairement les barrières qui sont sensées jouer un rôle de nous protéger. Sinon, on finira par se noyer en voulant sauver les autres qui sont entrain de se noyer. Je crois aussi que c’est un sujet qu’il fallait que j’aborde quand j’ai crée ce blog. Parce qu’au fur et à mesure que le temps passe, je suis entrain de me rendre compte qu’il y a beaucoup de personnes qui sont entrain de vouloir me dérouter de mes objectifs. D’autres sont entrain d’essayer par tous les moyens de me décourager dans le travail que je suis entrain de faire. Ceci est dû au fait que je n’ai pas défini clairement les barrières de de protection de ma façon d’interagir avec les gens qui veulent entrer en contact avec moi après avoir lu mes publications. J’ai récemment pensé à fermer ce blog suite à ces raisons citées ci-haut. Comme on le dit toujours, une absence de barrières bien définies et bien déterminées entraine un manque de respect… La plupart de fois, nous sommes incapables de définir ces barrières non pas parce que nous sommes d’assez bonnes personnes. Mais juste parce que nous ne sommes pas assez courageux et/ou nous avons juste peur de le faire. Ce qui fait que nous nous retrouvons dans des situations comprometantes.

Ces limites sont importantes à définir dans tout genre de relation que nous entraitenons. Car lorqu’elles sont saines, elles nous permettent de nous définir en tant qu’individu et enseignent aux autres comment se comporter avec nous en respectant notre individualité. Elles leur permettent aussi d’être au courant de ce que nous ne nous sentons pas confortables de réaliser pour eux. Ces limites peuvent être physiques, émotionnelles, sociales, mentales et/ou spirituelles.

QUELQUES BARRIERES IMPORTANTES A RETENIR:
1. Aucune personne n’est sensée vous toucher ou bien violer votre espace privé sans votre consentement. C’est votre corps. C’est vous qui êtes responsable de décider qui peut vous toucher et à n’importe quel moment. Vous êtes libres de dire aux gens de garder leur distance de votre espace personnel. Si c’est ceci qui fait à ce que vous puissiez vous sentir en sécurité.

2. Vous êtes autorisé à dire non et/ou à remplacer votre oui par un non à n’importe quel moment de votre relation. Vous avez aussi le droit d’écouter vos émotions et de respecter vos priorités.

3. Vous n’êtes pas obligés de donner une réponse aux questions qui vous semblent très personnelles et violant votre vie privée.
Une personne avait récemment lu mon article. Puis elle avait voulu que je réponde à des questions concernant une partie très personnelles de ma vie. J’avais été honnête avec elle en lui disant que je ne préférais ne pas répondre à ses questions là. Elle s’était mise en colère et commencait à réagir d’une façon incontrollée. Comme ça se passait sur Whatsapp, j’avais jugé bon de la bloquer. Car malgrès mes tentatives d’avoir une conversation normale avec elle. Elle n’avait aucune intention de me comprendre. En plus je n’étais pas apte de supporter le niveau de ses ondes négatives. Partager les détails sur ma vie privée avec de gens étrangers à mon cercle est loin d’être parmis les ojectifs que j’avais en tête en créant ce blog. Même si j’essaye chaque fois d’utiliser des exemples personnels en voulant expliquer ce dont je parle. Je pense que je garde toujours le droit de décider jusqu’à quel point mon partage s’étend et pour quelle raison je le fais… Le fait d’entrer en contact avec moi juste pour me poser des questions sur ma vie privée afin de satisfaire votre curiosité n’est pas du tout saint…

4. Vous n’êtes pas responsables des autres ni de leurs mauvais choix. Même si une autre personne se porte garante de vous aider pendant que vous traversez des moments difficiles de votre vie. Vous restez responsable de vos actes , de vos actions ainsi que de votre vie. Vous êtes le seul responsable de votre bien- être. Il n’est pas non plus saint de blamer quelqu’un d’autre pour vos erreurs,  les conséquences de vos mauvais choix ainsi que vos erreurs.

5. Vous êtes autorisé de vous éloigner de gens toxiques. Et celà par tous les moyens afin de protéger votre santé mentale. Ne blamez pas quelqu’un de s’être éloigné de vous. Blamez plutôt votre comportement qui l’a poussé à prendre cette décision. Et essayez de vous améliorer afin de prochainement être un bon ami et/ou une bonne fréquentation.

Concernant ce cinquième point, la façon la plus facile de le faire dans ce monde qui est devenu très virtuel est celle d’arrêter de suivre des pages qui ne contribuent en rien à votre développement personel, retirer des « amis » et « followers » toxiques de vos pages de réseaux sociaux, bloquer les contacts de gens qui viennent déverser leur énergie négative sur vous,… Ceci peut sembler étrange. Mais j’ai recemment réalisé que la plupart de gens qui épuisaient mon énergie n’étaient même pas de personnes avec lesquelles je passais physiquement mes journées. Mais plutôt des gens qui en général m’écrivaient sur Whatsapp et sur Facebook. Et qui voulaient que je puisse partager avec eux mon avis sur tel ou tel autre sujet. Je dois aussi avouer que j’ai réalisé que je m’engageais dans beaucoup de conversations qui étaient loin d’être constructives et qui ne faisaient que m’éloigner de mes objectifs de la vie. J’avais décidé de mettre fin à tout ceci après avoir commencé à voir mon thérapeute. C’était l’un d’innombrables conseils qu’elle m’avait procurés.

Après avoir partagé un article sur l’histoire personnelle d’une personne de mon entourage(avec son accord bien sûr). Quelqu’un est entré en contact avec moi juste pour me dire que je n’avais pas donné assez de détails sur le sujet dont je parlais. Ces « détails » qu’elle voulait avoir étaient des détails personnels sur la vie de ce personage… Et qui selon ma propre analyse, n’avaient aucune raison d’être partagés. Je ne mentionne que ce que je juge important d’être partagé et utile aux gens qui me lisent et qui veulent comprendre de quoi je parle. Mon blog n’a pas pour but de commérer sur ma vie ou bien la vie d’autres personnes. Je trouve aussi malsain le fait de me contacter en privé afin de juste pour me demander de donner de détails « personnels » que j’ai jugés bon de ne pas partager publiquement dans un article. Par contre, votre commentaire est toujours le bienvenu si vous voulez avoir beaucoup plus d’informations concernant la santé mentale en général ou bien si vous souhaitez m’aider à améliorer mon travail.

6. Vous n’êtes pas obligé d’être toujours d’accord avec les gens avec lesquels vous engagez une conversation. Vous pouvez aussi vous convenir d’être en désaccord. Ceci vous empêchera d’avoir des discussions inutiles qui peuvent épuiser votre énergie pour rien. Ça pourra également vous permettre d’apprendre à respecter l’avis des autres. Bien qu’il soit différent du votre…

Une dernière chose dont j’aimerai parlé c’est le fait qu’encore une fois avec la venue des réseaux sociaux (Whatsapp principalement), certaines personnes veulent que les autres soient disponibles pour eux 24h sur 24h. Nous avons tendance à oublier que chacun de nous a des obligations personnelles et professionelles à accomplir. Tachons de pas très exigeant envers les autres concernant ce sujet et de ne pas les prendre pour acquis. Car ceci peut faire à ce que nous puissions les pousser à s’éloigner de nous…

Une autre personne m’a récemment dit que j’étais psychologue et que mon travail consistait à toujours être présente pour écouter les autres et les aider à résoudre leurs problèmes. Ceci arrive chaque fois que je décide de m’éloigner des relations ainsi que des situations toxiques que je réalise que je ne suis pas apte de gérer. Etre une psychologue me donne l’habilité de savoir quand quitter une relation et comment protéger ma vie privée ainsi que ma santé mentale. Mais aussi, pour être une bonne psychologue, je dois toujours surveiller de quelle façon je dépense mon énergie. Comme on le conseille toujours dans le partage des consignes de sécurité lors du décollage d’un avion: « Avant de vouloir aider une autre personne à mettre son masque d’oxygène. Rassurez-vous d’avoir bien mis et fixé le votre. » Car il est impossible d’aider une autre personne quand l’on trouve en détresse. C’est pourquoi nous avons tous le droit et le devoir de toujours faire passer notre bien-être sur tout le plan avant celui d’autres personnes. Et dans certains cas, il est conseillé de donner de l’amour à distance à certaines personnes. Quand ces dernières affichent des comportement qui sont des obstacles à notre développement personnel.

Il est impossible de passer 24h sur 24, sept jours sur sept entrain d’écouter les problèmes de gens. Ce n’est pas pour rien qu’il existe de nombres d’heures limites recommandées pour la durée d’une séance de  thérapie et un nombre de clients bien précis qu’un psychologue est sensé voir en une journée. C’est pour ces mêmes raisons que j’ai décidé de ne plus utiliser ma messagérie privée Facebook et/ou mon compte Whatsapp dans le cadre professionel. Ces raisons sont à la fois personnelles et éthiques.

Au cas où vous souhaitez me contacter dans le cadre professionel. Veuillez utiliser soit:

●Mon compte skype: sarahname3110

●Mon adresse email: sarahname3110@gmail.com

●Ou l’option Contact qui est sur ce blog.

Je m’escuse encore une fois de n’avoir pas été capable d’aborder le sujet de la dépression pour ceux qui me demandaient de le faire et l’attendaient.
J’espère que cet article va être instruisant et bénéfique pour vous.
Je vous souhaite de passer une agréable journée.
N’oubliez surtout pas que votre santé mentale est aussi important que votre santé physique. Veuillez en prendre soin.
Merci!
SarahN❤

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s