Agression sexuelle: Appropriation du corps de la femme

L’aggression sexuelle se définie comme étant une atteinte sexuelle commise sans consentement de la victime imposée par une contrainte physique ou psychologique. C’est le fait d’imposer des attitudes, des gestes à caractère sexuel qui vont à l’encontre de la volonté d’une personne. Ce geste peut-être avec ou sans contact physique et peut se présenter sous différentes formes à savoir:
-Froler intentionellement ou caresser le corps ou les parties intimes d’une personne,

-Emettre un appel ou envoyer un message ou des images à caractère sexuel,

-Exhiber ses organes génitaux à quelqu’un sans son consentement dans le but de l’embarasser, …

Copyright 2015 Emmeline May, rockstardinosaurpirateprincess.com and Rachel Brian bluestudios.com


Le consentement sexuel est, quant à lui, l’accord d’une personne à participer dans une activité sexuelle.

Copyright http://www.harcelementsexuel.ca/consensus/

Bien que l’agression sexuelle peut se passer sans contact physique, elle est punissable par la loi dans la plupart de pays du monde et peut engendrer de nombreuses conséquences physiques ainsi que psychologiques(dépression, anxiété et troubles de stress post-traumatique) chez la survivante.

J’ai été recommandée par l’une de mes proches afin d’aborder ce sujet. Je pensais aussi parler d’une récente expérience d’agression sexuelle que j’avais vécue mais je ne me sentais pas encore prête d’en parler. Je viens justement de me dire que comme nous sommes dans les 16 jours d’activisme contre la violence faite à la femme, en parler apportera peut-être un changement positif. Je ne sais pas, je me dis dit toujours que peut-être certains hommes s’engagent dans ces activités sans être au courant du mal qu’ils sont entrain de causer à leurs victimes. Peut-être que ceci sera pour moi une façon de les éduquer, qui sait ? Je me suis aussi dit que ça pourra être une façon d’ouvrir un dialogue sur ce sujet considéré comme tabou, comme une expérience tellement embarrassante que les victimes n’abordent presque pas. Et le fait de ne pas l’aborder les plonge ainsi dans une très grande souffrance émotionelle.

Copyright https://emmaclit.com/2017/11/27/cest-pas-bien-mais/

Je ne sais pas comment définir la relation qui unit Safi à cet homme, car pour moi ils n’ont aucune relation. Je peux juste déduire qu’ils ont quelques amis en commun.
Selon ce que Safi m’a raconté, cet homme voulait la saluer et pour le faire, il l’a soulevée puis il l’a embrassée sur la bouche!!! Safi m’a avoué qu’elle avait beaucoup de respect pour cet homme jusqu’à ce moment là. Elle s’était sentie humiliée, blessée, chosifiée et utilisée. Puis elle m’a ensuite dit que peut-être il l’a fait parce qu’il avait bu un verre de trop. Ma réponse était que le fait de boire un verre de trop ne lui donne non seulement aucune raison de poser sa main sur elle, et surtout pas d’abuser d’elle. Comment et pour quelle raison quelqu’un peut-il avoir le culot d’appliquer sa bouche sur les lèvres d’une autre personne sans son consentement ? J’ai toujours de la rage à repensant à cette situation. Je lui ai dit que si j’étais à sa place, j’allais le giffler mais je ne sais pas si j’aurais eu le courage de le faire…
Cette situation est similaire à celle qu’on a observé récemment lors des obsèques de la chanteuse Aretta Flanklin où ce fameux pasteur s’était agrippé au bord du sein d’Ariana Grande. La majeure partie d’entre nous avait probablement suivi cette vidéo car elle circulait sur internet. Et si vous ne l’avez pas suivie, vous pouvez la trouver sur Youtubehttps://www.youtube.com/watch?v=kJITX3V8cYU. Ces genres de situations arrivent souvent aux femmes, bien qu’elles n’en parlent que rarement. On pouvait lire l’embarras sur le visage d’Ariana Grande ainsi que sur le langage de son corps. Elle cherchait à tout prix à s’éloigner poliment de ce monsieur qui ne pouvait même pas remarquer son déconfort et son mécontentement. Ceci est dû au fait que plusieurs hommes croient avoir le plein droit au corps de la femme. À cause de la socialisation, ceci est encré en eux. La femme est considérée comme un objet de séduction et de plaisir pour les hommes. J’ai lu des commentaires sur internet où certains demandaient pourquoi Ariana Grande souriait au moment où elle n’appréciait pas ce qui était entrain de se passait. Elle souriait comme la plupart d’entre nous (femmes), car c’est de cette façon que nous avons été élévées. Nous sommes sensées sourire pour être aimées et appréciées par les hommes. Nous sommes des êtres qui sont sensées ne pas exhiber leur colère ainsi que leur mécontentement. Ariana Grande ne souriait pas parce qu’elle tirait du plaisir à se faire tripoter par un inconnu. Elle souriait car elle s’était sentie impuissante, elle souriait car elle ne voulait pas « salir son image » en réagissant par la colère et finir par être désignée comme étant une femme mal polie et très colérique.

Je parle de cette situation, car je m’y suis dejà retrouvée plusieurs fois. Que ce soit un voisin marié qui me propose de me ramener à la maison puis il essaye de m’embrasser sur la bouche, un autre voisin âgé d’une quinzaine d’années de plus que moi qui m’avait tripoté les seins quand j’étais encore une adolescente, un autre homme qui avait essayé d’abuser de moi dans un bureau d’inspection provinciale de l’enseignement, un professeur d’université qui me faisait des propositions indécentes, un homme qui urine devant moi et qui ne se donne pas la peine de câcher ses parties intimes, un monsieur qui est sensé m’interviewer afin de me donner un stage professionel et qui finit par tenter sa chance de m’embrasser,
un ménuisier et un électricien qui viennent fixer des trucs chez moi et qui finissent par me faire des avances déplacées juste parce qu’ils ont réalisé que j’étais une femme célibataire vivant seule,…
La dernière fois que ma petite soeur m’a visité chez moi à Nairobi, elle avait remarqué que mon chasse-eau ne fonctionnait pas puis elle m’avait demandé pourquoi je ne la faisais pas reparer. Je lui ai narré ces expériences révoltantes que j’avais vécues avec ces messieurs puis je lui ai dit que je n’étais pas encore prête à les revivre. Jusqu’à ce moment où je vous parle, ma toilette n’est pas encore réparée, car je ne suis toujours pas prête à faire face à ces situations embarassantes. Beaucoup de femmes se reconnaitront dans au moins l’un de ces exemples.

Ces situations sont assez embarrassantes. Elles laissent de très grandes marques négatives qui font que la victime n’en oublie aucun détail.

16 jours d’activisme Walungu 2015

J’écris cet article pour dire au monde entier que ceci doit arrêter ; pour dire à ces hommes qui le font d’arrêter et d’aller s’excuser au près des femmes à qui ils avaient causé du tord, à ceux qui sont témoins de ces genres de situations d’intervenir en faveur des victimes et à ceux qui sont entrain d’éléver des enfants garçons de leur apprendre à respecter le corps de la femme. La femme n’est ni un objet de plaisir ni un instrument de validation du pouvoir d’un homme. La femme est un être humain à part entière qui mérite pleinement du respect. Et je pense aussi que si nous voulons que ces genres de situations cessent de se reproduire, nous devons tous nous engager dans cette lutte.

Publicités

2 commentaires sur « Agression sexuelle: Appropriation du corps de la femme »

  1. Sarah je pense que tu ne devrais pas rester prisonnière des tentatives abusives des ces malheureux et appeler ce plombier pour qu’il répare le chasse eaux de ta toilette.s’il ose tenter quoi que ce soit,prépare un deo que tu vas sprayer sur son visage et donne lui une bonne gifle,une très bonne gifle que tu aurais dû donné à tous ses autres frères mal polis.comme ça yéyé njo alipiyr bengine bote.franchement uki fanya deux jours na auya ita ule plombier akuye fanya kazi yake uta ni kwaza ju ita mean k ame gagné !japo apashwe gagné,NON APASHWE!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s